La Cidrerie Munaut 1900-1994 par Frédéric Renauld
L'entreprise deviendra par la suite un dépôt des eaux de Spa Monopole. Elle aura aussi une très belle carte de vins, de Champagnes et de grandes marques d'apéritifs à proposer à sa clientèle.
C’est en 1900 qu' Eugène Munaut vient s’installer à Virton pour fonder sa petite cidrerie familiale. Il sera d'abord établi rue du moulin, juste à côté de la rivière. Puis assez vite, il fera construire une cidrerie plus importante à la rue du Bosquet dont les anciens bâtiments sont encore visibles. Il commence d’abord sa production en important directement des pommes de la vallée d'Auge (Normandie) et de Bretagne par chemin de fer, puisque voisin de la gare de Virton-Ville.
Nous sommes en 1900, Eugène Munaut est à Virton, il habite à la Grand'Rue et il a encore le titre de coiffeur (son métier). Il vient sans doute de commander à un grossiste parisien son premier wagon de pommes. Mais pourquoi les fait-il livrer en gare d'Erquelines ? (fait-il du commerce avec la vente de pommes avant que la cidrerie ne soit opérationnelle ?)
Voyez que ce Normand ne vend pas que des pommes, il tient aussi un café. Ici, il vient quand même de vendre 6 tonnes de pommes à Eugène Munaut.
Le coût du transport étant trop onéreux, il se tourne très vite vers les productions locales et plante son propre verger en 1927 : le "Verger de Gaume" actuel. Dès la création de la cidrerie, en plus de la vente de pommes et de poires en gros et au détail, d'un vinaigre de pomme garanti pur, Eugène Munaut propose 3 variétés de son cidre : cidre vin de pommes, cidre normand et cidre champagne. Pour la qualité exceptionnelle de ces produits, il va très vite recevoir deux médailles d'or : d'abord à Liège en 1905 puis à Bruxelles en 1910. Ça y est, la renommée est déjà faite mais il faut le faire savoir en allant aux "Salons" et en faisant de la publicité dans les principaux journaux provinciaux et nationaux de l'époque.
Publicité parue dans les principaux journaux provinciaux et nationaux en 1935 : "Les Nouvelles" "Le Réveil du Luxembourg" (journaux provinciaux) "Le Vingtième Siècle" "Le Soir" "Le Peuple" "La Libre Belgique" (journaux nationaux)
Le Vingtième Siècle est un quotidien belge d'obédience catholique conservatrice, publié entre 1895 et 1940. C'est dans un supplément de ce journal, Le Petit Vingtième, que les premières aventures de Tintin sont parues à compter de 1929.
La maison Munaut exportera sa production dans toute la Belgique. On retrouve des demandes de livraison de ses différents produits provenant de Bruges, Anvers, Blankenberge, Gand, Bruxelles, Liège, Charleroi, Malmédy,… Toute la Belgique veut du cidre Munaut.
Regardez les oblitérations : toute la Belgique veut du cidre Munaut.
…même les docteurs, pharmaciens, notaires ou curés
Pas seulement les petits revendeurs, les épiceries mais aussi les grands magasins des grandes villes. Il y aura même une agence générale pour la Belgique avec la Maison Colliche de Maredret (près de Dinant en province de Namur).
Voici un bordereau d'achat du grand magasin de Liège "Au Bon Marché" pour 180 bouteilles de cidre Munaut. --- En haut à droite, l'en-tête de ce magasin avec ses succursales belges et étrangères.
Voici une carte de représentation de la Maison Colliche de Maredret qui fut entre autre une agence générale des produits Eugène Munaut pour la Belgique.
Toutes ces livraisons se faisaient par la gare de Virton-Ville. Dans les années 60, la deuxième génération Munaut (Paul et Eugène fils) a pris le relais depuis 1940. Ils décident d'investir dans un gros camion de transport tellement la demande est devenue importante. Dès le départ, la maison Munaut a su très vite se diversifier. Profitant du fait que les brasseries locales ne produisaient plus ou pas encore de limonade dans les années 10, elle lança sur le marché local sa limonade gazeuse "La Française".
Cette facture de 1911 de l'imprimerie Henri Lauth indique une vente de 11.500 étiquettes "La Française". Ces étiquettes sont imprimées sur du papier de couleur "saumon" et il y en aura deux commandes cette même année. Quand on voit la difficulté de trouver une de ces étiquettes maintenant !
Ancienne publicité publiée dans les années 20 dans un dépliant "Visitez la Gaume" édité par le Syndicat d'Initiative de l'époque.
Il y a eu quelques changements dans les appellations de cidre. Maintenant on parle : de cidre Munaut, de carte blanche et de cuvée réservée (ou de grande réserve). Cette dernière est produite exclusivement avec le jus de la première pression, ce qui lui donne un goût plus prononcé de pomme.
Pub du livret du Syndicat d'Initiative de 1974.
La cidrerie a aussi eu le droit depuis fin des années 10, de porter le nom prestigieux de "Cidrerie des Seigneurs de la Grange au Bois". Deux autres produits viendront étoffer la gamme. Fin des années 60, sortira le Zigomar qui est un produit naturel et 100 % virtonnais. Il est préparé à base d'aspérule odorante (comme pour le Maitrank*) provenant des bois de Virton et de cidre produit avec des pommes de la capitale gaumaise. Début des années 80, le "Franc Boisé" viendra couronner cette production locale et familiale. *auquel on ajoute du vin blanc.
Ces trois premières étiquettes reprennent les médailles d'or contrairement aux deux suivantes. --- Il n'y a que sur l'étiquette du dernier produit commercialisé par la maison Munaut qu'apparaît la mention cuvée "des Seigneurs de la Grange au Bois".
Anciennes factures :
Tel un parchemin, voilà la toute première facture de la cidrerie puisque le millésime commence en 190- (souligné en rouge).
Admirable facture de 1917 où tout est indiqué : -"Cidrerie des Seigneurs de la Grange au Bois" -limonade gazeuse "la française" et les médailles d'or.
L'appellation prestigieuse de "Cidrerie des Seigneurs de la Grange au Bois" restera toujours la première ligne de l'en-tête. Franco gare Virton (-Ville), Bureau restant.
La deuxième génération Munaut (Paul et Eugène fils) apparaît maintenant sur les en-têtes de factures.
Anciennes tarif :
Il faut dire : cidre-champagnisé et pas cidre-champagne. L'imprimeur a dû ne plus s'y retrouver puisque la maison Munaut était aussi grossiste en véritables Champagnes. On a changé les prix qui ont été augmentés de 15 % par les nouvelles taxes. Pour mieux faire passer la chose, on nous rappelle l'action bienfaisante du cidre sur la régularité des fonctions intestinales !
VIRTONHC.BE Histoire & Collections
“Le Musée virtuel et gratuit de Frédéric Renauld