La Brasserie Hobschette 1877-1938 L'ensemble de la nouvelle brasserie Hobschette était situé rue des Hottées : ses écuries étaient à gauche et la brasserie à droite en décalage. (voir flèches et marquages rouges indiquant les bâtiments et les délimitations).
Photo prise début 1960 quand la brasserie a été transformée en habitation. La cour de devant était devenue un dépôt de ferraille Paridans.
Voici les noms des différentes générations, emplacements des brasseries à Virton avec les dates de début et de fin d'activité : - Jean-Baptiste Hobschette s'associe avec son beau-frère Edouard Renauld pour exploiter l'ancienne brasserie Thomas (emplacement de l'ancien Carmel) rue d'Arlon de 1877 jusqu'en 1901. (elle sera appelée : "Brasserie Saint-Antoine"). - construction d'une nouvelle brasserie à la rue des Hottées dès 1901. Il est marié à une Renauld. - Albert Hobschette de 1910 jusqu'en 1934. Il est marié à une fille Grès. - Achille Uyter-Elst, son gendre, jusqu'en 1938. En gras, la première lettre d'un prénom et les noms que l'on retrouvera sur les bouteilles, bouchons et factures.
Particulatités : - Production de bières de fermentation basse dès 1920. Méthode par décoction, contrairement à celle par infusion pratiquée par la brasserie Renauld à l'époque. - C'est la dernière brasserie à avoir été construite (dès 1901) à Virton et c'est le seul bâtiment de brasserie à avoir été totalement séparé des autres bâtiments (de la maison du propriétaire mais surtout des écuries). Elle possédait des caves de garde souterraines sous sa cour d'entrée. - La brasserie sera aussi en dernier, un dépôt des bières Artois.
Sortes de bouteilles : il n'y a que des grandes bouteilles avec deux marquages en relief et une gravée aux noms de Hobschette-Grès. Une seule est marquée A. Hobschette avec un dessin.
C'est la toute première bouteille de la brasserie Hobschette avec une bulle dans le verre de la bouteille.
Les lettres du marquage ressortent de la première bouteille. La bouteille du milieu est gravée. La dernière bouteille est la seule qui est marquée A. Hobschette avec un dessin.
Bouchons en porcelaine* avec le nom : 4 marquages différents en rouge et en vert. Il y en a même un dont le marquage est en noir sur un bouchon teint en bleu. Tous sont marqués Hobschette-Grès.
Cartes postales :
Depuis la rue du Bosquet, juste au-dessus de la gare de Virton-Ville, on découvre l'arrière de la brasserie Hobschette avec des ouvertures occultées par des cloisons en bois et sa cheminée incorporée au toit.
Factures :
Un état de compte et une facture où l'on mentionne maintenant une production de fermentation haute.
*voir le catalogue édité par l'ASBL du Musée brassicole des deux Luxembourg (www.luxem.beer)
La maison du propriétaire était située au Faubourg d'Arival et elle n'était pas la plus petite de la rue !
VIRTONHC.BE Histoire & Collections
“Le Musée virtuel et gratuit de Frédéric Renauld